Politique

Prorogation du mandat des députés :« pas question, ils doivent s’en aller », dixit un opposant

Comme ses pairs de l’opposition, le président de la Génération Citoyenne (GECI) se montre hostile à la prorogation du mandat des députés. Il l’a fait savoir ce vendredi 25 janvier au cours d’une conférence à la maison de la presse.

Longtemps absent dans le pays, l’ancien allié de Cellou Dalein, a fait savoir la position de son parti sur la prorogation du mandat des députés guinéens par le président Alpha Condé.
Le moins que l’on peut dire, c’est que Fodé Mohamed Soumah, n’a pas fait de cadeau aux députés dont le mandat vient d’expirer.

Il les accuse d’avoir été à l’hémicycle pour se faire de l’argent pendant cinq ans à ne rien faire. « Aucune proposition de loi, aucune enquête», accuse le président de la Génération Citoyenne.

Ces députés savaient que leur mandat arrive à terme mais ils n’ont rien fait pour que des élections soient organisées à date. Tout simplement par ce qu’ils savent qu’après une nouvelle élection législative, plusieurs d’entre eux ne vont pas être réélus, raison pour laquelle ils veulent continuer à siéger, révèle Fodé Mohamed Soumah.

D’après sa déclaration, la question de siéger ne se pose pas. « le mandat des députés est fini, ils doivent s’en aller. Nous n’accepterons pas un nouveau mandat pour eux», a exprimé Fodé Mohamed Soumah.

Cette situation de prorogation doit être être une affaire de tout le monde, car nos députés dont le mandat a expiré le 13 janvier ont obtenu une augmentation de salaire durant leur existence à l’hémicycle. Et tout ce qu’ils ont eu à faire, c’est de voter des lois de finances.


Fodé Mohamed Soumah, président de GECI

« Nous avons aujourd’hui un budget de la présidence qui a explosé. Un président d’un pays pauvre qui a, à sa disposition 140.000€ par jours pendant que l’éducation a 12% ». Ce qui fait qu’il a l’impression que tout est dirigé par l’exécutif.

Donc , «il n’est pas question aujourd’hui qu’elle fasse sa rentrée parlementaire. Nous travaillons dans ce sens. C’est le mandat du peuple et non une décision du président de la République Alpha Condé. C’est le peuple qui les a élus pour cinq ans. Donc il n’est pas question qu’ils aient une journée de plus», explique Fodé Mohamed Soumah.

La Génération Citoyenne , compte user de tous les moyens légaux pour empêcher ce qu’il a appelé “glissement” et qui selon lui, va occasionner un autre glissement pour le président de la République dont le dernier quinquennat s’achève en 2020 selon la constitution.

Aboubacar Diallo

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: MOHAMED KALLO Responsable de Communication(UMP): "je voudrais demander aux jeunes de revoir le rapport qui les lie aux dirigeants" - Le temoin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top