Sports

Courte victoire du Real face au Rayo Vallecano

Un derby madrilène face au Rayo Vallecano, un podium en vue en cas de victoire du Real, le Ballon d’Or France Football présenté au public par Luka Modric et un but précoce de Karim Benzema : la fête avait tout pour être belle, ce samedi soir au Bernabeu. Elle l’a été, mais elle aurait pu l’être bien davantage sans un manque flagrant de réalisme des attaquants du Real Madrid, Marco Asensio en tête.

Quelques minutes après l’ouverture du score de l’ancien Lyonnais, d’une belle frappe croisée après un bon service de Lucas Vazquez (13e), celui-ci perdait son face-à-face avec Dimitrievski (17e) et manquait l’occasion d’assommer un adversaire déjà à l’agonie au classement (19e avec 10 points au compteur). D’une frappe puissante, Kroos trouvait lui le poteau (36e), avant qu’Asensio ne bute une nouvelle fois sur le portier adverse, après un centre en retrait parfait de Modric (50e).

Courtois sauve les meubles

Beaucoup plus brouillons par la suite, le Real Madrid monopolisait le ballon, mais sans réussir à se montrer réellement dangereux. Sergio Ramos, de la tête, pensait bien signer le break, mais son but était logiquement refusé pour hors-jeu (65e). Longtemps inoffensifs, Imbula et les siens commençaient alors timidement à montrer le bout de leur nez. Jusqu’à une triple occasion énorme à l’entrée du temps additionnel. Alegria puis Velazquez, par deux fois, tombaient tous deux sur un Courtois impérial sur sa ligne (90e+1). Le Real pouvait souffler. Grâce à ce troisième succès de rang en Championnat, il prend, au moins provisoirement, la troisième place au Séville FC, qui joue dimanche. Le Rayo, lui, reste enlisé en bas de tableau.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular

To Top